AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 17:27


Camille Birdie O'Connell

feat Leah Pipes

Informations
Age : 25 ans
Nationalité : Américaine
Statut : Célibataire
Race : Humaine
Groupe : The Ignorant ones
Caractère
Courageuse ▽ Curieuse ▽ Spontanée ▽ Têtue ▽ Passionnée ▽ Douce ▽ Cultivée ▽ Agréable ▽ Maligne ▽ Honnête ▽ Généreuse ▽








Histoire



La conception des deux êtres,
Le 19 juin 1988, deux personnes dès plus amoureux décident de passer la nuit ensemble et cette nuit ne fut pas de tout repos. On retrouve ce couple qui semble être amoureux attendant  dans une salle d’attente médicale, trois mois plus tard cette nuit de folie. Non aucun d’eux n’étaient malade, pendant ce temps les médecins et infirmiers les accueillent chaleureusement. La femme de ce jolie couple était des plus rayonnantes à l’idée de devenir maman, pendant que le papa pour éviter de stresser plaisanter sur le sexe de l’enfant en disant que ce serait un garçon.
Mais il était là pour savoir, si le bébé allait bien, s’il se portait bien.
L’émotion augmente lorsque le père et la mère peuvent entendre ses petits battements de cœurs sortirent de cet appareil. Mais quand le médecin leur explique que il n’y pas qu’un petit dans ce ventre mais deux. En demandant le sexe, les deux parents sourient quand ils apprennent que ses deux enfants sont de sexes différents, ils auront une fille et un garçon.
Ils sont des plus heureux parents car ils vont obtenir de magnifique jumeau.

Les neuf mois sont passés, nous somme le 19 février 1989 lors de la naissance des jumeaux. Les jeunes parents courent partout, mais ils sont tous les deux comblés. Les jumeaux se portent bien et semblent inséparable comme lorsqu'ils étaient dans le ventre de leur mère. Ils sont d'origine catholique et les prénoms des bébés ont donc une résonance religieuse. Camille et Sean s’épanouissent donc dans le cadre d'une famille heureuse. Aucune fausse note et des parents comblés.

Le Commencement d’une nouvelle vie de mon point de vue.

Que ce soit en cours ou à la maison, mon frère et moi étions fusionnels. Nous n'étions pas des vrais jumeaux à proprement parlé, notre code génétique n'est pas identique. Pourtant nous avons développé un don. Comme n'importe quels jumeaux, nous nous ressentons l'un l'autre de façon inexplicable. Toute ma vie est liée à mon frère. Tous deux nous étions intelligents, aussi avions nous développer un code entre nous. Pour n'importe qui, il s'agissait seulement de dessins ou de gribouillages futiles. Pour nous, c'était un message codé.
A l'adolescence on a fini par laisser ce code de côté. Nous avons toujours été proches. On partageait tout. Il était à la fois mon frère mais aussi mon meilleur ami. Nous partagions la même religion, mais à des degrés différents. Si bien que l'on a commencé à se séparer sur le plan de l'espace. Sean a décidé de devenir séminariste. C'est tout naturellement qu'il ait allé rejoindre notre oncle Kieran à la Nouvelle Orléans. Quant à moi, mon esprit a toujours été partagé. Non pas que je ne suis pas catholique, seulement, j'ai aussi un côté scientifique. J'ai un besoin fondamental de comprendre les gens qui m'entourent. Je me suis tournée naturellement vers la psychologie.
Mon rituel préféré de cette époque-là ? C'était nos appels du soir entre mon frère et moi. C'était agréable de pouvoir entendre sa voix malgré la distance. A chaque vacance, nous trouvions toujours un moyen de nous voir. Quant à nos parents, ils sont partis. En voyant à quel point nous étions débrouillards, ils ont pris la liberté de s'éloigner. Ils ont décidés de rejoindre l'Europe. Au début, ils nous donnaient des nouvelles tous les soirs, puis une fois par semaine, pour finir inéluctablement sur une fois par mois.

De nature calme et patiente, j'ouvrais mon esprit au monde. Bien que mon frère ne fût plus là pour partager ma marche, j'avançais d'un pas assuré. Nous avions trouvé un nouveau moyen de communiquer ; les photographies. Nous avions estompés nos appels petit à petit, grandissant ensemble tout en étant chacun de notre côté. Toutes les villes dans lesquelles je passais, je prenais quelques clichés ; de tout ce qui pouvait éveiller ma curiosité, qui me faisait sourire ou qui plairait tout simplement à Sean. Mon frère faisait la même chose pour moi. C'est de cette façon que je découvris pour la première fois la Nouvelle Orléans, à l'aide de clicher photographiques sur ordinateur.
J'aimais sortir, côtoyer le plus de monde. Les parents à l'étranger, mon oncle Kieran m'aidait à arrondir les fins de mois. Il était venu le temps de l'indépendance complète. Je participais à plusieurs soirées, restant toujours plus sobre que mes amis, ce qui faisait mon hilarité, tant que ça ne donnait pas dans l'excès. En ramenant l'une de mes amies de l'époque, en psychologie aussi, nous avons échangés. Qu'est-ce qui me correspondrait le mieux comme job à côté des études ? Nous avons discutés, parlé garçons comme à son habitude quand elle était bourrée, et puis, je l'ai laissé à la porte de chez elle. Au lieu de rentrer chez moi, dans mon appartement, j'entrepris de photographier trois lieux. Bien que j’aie déjà fait mon choix, je voulais laisser Sean le trouver par lui-même. Le matin à son réveil, mon jumeau avait trois établissements sous les yeux : Un bar, un restaurant et un cinéma. Il me répondit aussitôt avec un point d'exclamation que j'avais dû prendre le bar. Il avait raison.

Le bar était un endroit stratégique. J'aime vraiment côtoyer un maximum de personne. Pour moi, une personne n'est pas mauvaise, elle cherche tout le temps à faire le bien. Il se trouve que certains événements peut mettre fin à cette bonté naturelle. J'ai aussi un fort caractère, maîtriser des clients ou stopper une dispute n'est pas un problème pour moi. Je postulais en tant que barmaid et on me prit presque tout de suite ; pour mon éloquence, mon calme, mon charisme et le fait que j'étais ceinture noir en karaté, je savais donc me défendre.
Ma vie allait bientôt basculer et je n'en savais rien.

Sean commençait à m'inquiéter, ça faisait déjà deux jours qu'il ne m'envoyait plus aucun message. Je me sentais mal depuis quelques jours, j'avais un mauvais pressentiment. Pourtant, ça nous était déjà arrivé de ne pas nous parler pendant une semaine. Une peur profonde me tiraillait chaque nuit.

Il était quatre heures de l'après-midi. J'étais dans le salon, soufflant sur le café que je m’étais fait, je regardais les informations. Je méditais sur mon sujet de thèse, comment allais-je aborder mon sujet. C'est là que mon cerveau me rendit l'information que mes oreilles cherchaient à me transmettre. Sean O'Connell. Sean ?... Je déglutissais et me forçais à regarder l'écran à nouveau.

Sous le coup de l'annonce, mes jambes étaient comme paralysées. Ma mâchoire était serrée et je retenais des larmes. Ce vide profond que je ressentais prenait tout son sens. Ce jour-là, une moitié de moi est morte. Ce jour-là, je n'ai même pas été sur place pour lui. La présentatrice télé énonçait clairement :

« Dans la journée d'hier, à la Nouvelles Orléans, Sean O'Connell a tué neuf séminaristes, étant lui-même séminariste avant de se suicider. Les détails de l'affaire ne peuvent pas encore être donnés. Il semblerait que ... »


Je me suis mise à détaler les escaliers. Prendre l'air, pleuré, hurlé, courir. Toutes ces actions me passaient en tête. Je finis par atteindre la forêt, à bout de souffle, je suis tombée sur les genoux de fatigue. Je me rappelle avoir essayé de pousser un cri, mais ma douleur était tellement profonde que mon cri fut sourd et muet. Mes larmes ont coulées le long de mes joues alors que mon corps tremblait. Je ne sais pas combien de temps ça a duré avant que ma voix s'exprime enfin. Dans un déchirement je me suis mise à hurler. J'aurais dû l'appeler, ce sentiment que j'avais eu, je n'aurais pas dû passer à côté. Il aurait mieux valu paraître stupide que d'apprendre la mort de son propre jumeau à la télévision.

En rentrant à la maison, je m’écroule dans mon lit. Quand le sommeil a fini par gagner enfin, d'horribles cauchemars m'envahir la tête. Je me suis réveillée en sursaut, je faisais ma valise sous le coup de l'impulsion. Je suis allé à l'enterrement de mon frère à la Nouvelle Orléans. C'était le père Kieran, notre oncle, qui tenait la messe funéraire. Cet enterrement à presque été secret en raison de la violence possible de certains habitants de la Nouvelle Orléans. Les remords ont commencé. Sean n'avait jamais montré des signes de maladie mentale. Comment avais-je pu le laisser seul à ce point ? Les détails sanglants m'ont alors été donnés. Il avait utilisé une faucille pour réaliser son forfait.
Je suis une personne forte, dotée d'une grande volonté et je suis aussi têtue, pouvant camper sur mes positions si je suis sûr d'être dans le vrai. Bien que mort, mon frère était toujours là-bas. Mon oncle Kieran m'a aidé à trouver une maison qui me conviendrait. Par la suite, il m'a annoncé son propre départ...

Il fallait que je me fasse à l'idée de recommencer à zéro dans cette ville. Je me suis inscrite à la fac de la Nouvelle Orléans pour faire ma thèse de psychologie. Personne dans cette ville, à part le père Kieran qui s'en est allé, ne connaît mon histoire. Il fallait que j'en apprenne plus, alors que sur les journaux de la ville, on pouvait encore voir en titre : Neuf séminaristes tués par l'un des leurs à l'église Saint Anne.

A côté de mes études, je voulais toujours travailler. Le bar souhaitait recruter un barman ou une barmaid. J'ai posé ma candidature et, rapidement, j'ai reçu un appel de Jeanne-Anne Desveraux. Avec le sourire, je suis allée au rendez-vous et j'ai été rapidement embauchée. C'est un emploi d'autant plus intéressant, parce que, lorsque vous êtes barmaid, c'est fou ce que vous apprenez sur une ville et ses habitants en peu de temps.

Huit mois était passés alors que je me coiffais devant le miroir de ma chambre. Je brossais mes cheveux blonds et soyeux légèrement ondulés, alors que mon regard émeraude transparaissait mon passé douloureux et, au combien, récent. Je relâchais ma chevelure qui dépassait de peu mes épaules. Dans un soupir légèrement absent, je m'appliquais à mettre un maquillage léger pour ma journée de travail. Une dernière touche sur mes lèvres pulpeuses et j'étais fin prête.
Au travail, je saluais Sophie avec un grand sourire. A son expression, je ne faisais qu'échanger des banalités. Elle venait de connaître un autre drame, mais jamais je ne lui aurais demandé lequel. Elle semblait ravagée comme moi quand j'ai appris pour Sean.

La journée se passait comme d'ordinaire jusqu'à ce qu'un touriste qui se détachait du lot vienne prendre commande auprès de moi. Malgré son jeune âge, il semblait extrêmement sage mais aussi soucieux. En parlant avec lui, je compris vite qu'il se sentait responsable de son jeune frère. Il cherchait ce dernier qui semblait paranoïaque. Enfin, plus exactement, il cherchait Jeanne-Anne, mais je ne l'avais pas vu ce jour-là. Je l'ai envoyé vers Sophie. Je me rappelle avoir souri quand il s’était mis à parler de sorcières. Son pauvre frère semblait tourmenté et ne pas avoir un esprit serein.
Le soir même, me sentant nostalgique, je passais dans le coin des artistes. Pour le plaisir des yeux, ils faisaient leurs œuvres en pleine rue. C'était une attraction touristique comme les autres. Souffrant de nouveau de l'absence de mon jumeau, je me suis arrêtée devant une toile d'un artiste qui semblait souffrir autant que moi sinon plus. C'est là que je remarquais sa présence pour la première fois. On a échangés quelques mots. Il semblait charmant et surtout sexy. Mais au moment même où je voulu lui demander s'il était un artiste aussi, il s'est évanoui dans la nature. Je me demandais si c'était à cause de la description psychologique que j'avais fait de cet artiste. On s'est seulement échangé nos prénoms. J'ai appuyé sur le fait que je voulais me faire appeler Cami, Camille est un prénom de vieille et je n'aime pas qu'on le prononce à la française. Je lui ai alors expliqué que j'aimais les artistes parce que chacun d'eux à son histoire.

La fois suivante où nos chemins se sont croisés, c'est lorsqu'il a payé deux verres pour des « amis » avec une somme considérable. Il semblait évident qu'il n'était pas dans le besoin et aimait jouir d'un certain pouvoir sur les autres. Mais malgré ses manières exécrables par moment, c'est quelqu'un d'attachant pour qui j'ai un faible, ce Klaus.

En revenant d'une soirée qui avait mal tourné, on a un peu discuté et j'ai commencé à comprendre qu'il me cernait lui aussi. Ce qu'il m'a dit ce soir là m'a atteint en plein cœur. Depuis le massacre, je suis profondément angoissé par les personnes qui peuvent changer facilement. Klaus m'a alors dit que l'on avait du me briser le cœur, mais pas seulement, on avait aussi brisé ma confiance. Je crois que c'est à ce moment précis que j'ai souhaité que quelque chose arrive entre nous deux. Une ambiguïté s'était installée.

Pour une raison qui m'étais inconnu, Klaus Mikaelson m'invita chez lui. En voyant sa demeure, il était évident que je ne m'étais pas trompée ; il avait les moyens. Il m’accueillis et m'amena dans une pièce où se trouvait la peinture devant laquelle on s'était rencontré. Si notre relation n'était pas indéfinissable, j'aurais presque cru à un rendez-vous galant. Je me tournais vers lui et commençait à mieux comprendre pourquoi j'étais ici. Il se confia à moi, au propos de deux femmes. Il me demanda alors s'il était diabolique. Je lui ai expliqué que ce n'était pas un diagnostique. Avec l'attitude douce que j'affichais souvent, je lui expliquais qu'il était paranoïaque et avait peur d'être abandonné, entre autre chose. Une fois mon analyse faite, je lui ai conseillé de voir un professionnel. Klaus, avec son côté hautain m'affirma qu'il préférait parler à moi.

Ensuite, c'est là que tout devint des plus étranges, des plus effrayants devrais-je dire. Il m'expliqua alors que c'était sa ville. A ce moment, je me suis dis qu'il était vraiment temps qu'il consulte... Seulement, je sentis mon sang faire un tour d'effroi. Il parlait de vampires, ce qui signifiait aussi que les sorcières n'étaient pas un terme au hasard. Ils existaient et étaient partout en ville ! L'originel remarqua mon angoisse et y mit un terme en m'intimant de ne pas être effrayée. Aussitôt avait-il énoncé sa demande que ma peur s'en était allé. Je le regardais sans comprendre, trouvant cela prodigieux. Mon côté scientifique pris le pas et je l'assénais de questions à ce sujet. Il venait de m'hypnotiser et m'expliquerait comment cela fonctionnait. J'ai donc poursuivis la discussion, me disant que je saurais tôt ou tard. Il se permit alors de me poser des questions sur ma vie privée. De suite, j'ai imposé une distance, ça ne regarde que moi.
J'étais devenue la sténographe de Klaus pour écrire ses mémoires qu'il jugeait importante. Dans ma tête, c'était un homme qui ne savait plus quoi faire de son argent. Je ne réalisais même pas en son absence que je n'avais plus aucune notion du monde surnaturel. Pour moi c'était seulement un mec que je trouvais beau.
Quelques jours plus tard, alors que le bar allait ouvrir dans une demi-heure, je le revis. Je viens à sa rencontre et le salua et puis, quand mon regard plongea dans le sien, je me rappelais soudain.
J'avais parfaitement conscience qu'il me manipulait, pourtant, je ne le rejetais pas. Il ne me semblait pas mauvais, seulement en proie au doute et la douleur d'être seul ; comme s'il se refusait de voir qu'en se comportant autrement, il pourrait être aimé. Seulement il avait peur d'accorder sa confiance, d'où le fait qu'il me force à oublier à chaque fois.

Le temps passait et mes pas m'avaient mené une fois de plus à l'église Saint Anne. A la vue du sang et du désordre encore apparent, mon cœur se serra. Klaus s'est assis à côté de moi et, ces mots, ces pensées tellement enfouie sortir d'elles-mêmes. Je lui expliquais alors que je pouvais comprendre sa nature mais qu'il n'y avait aucune logique à ce massacre. Je répète à voix haute le fait qu'il n'y avait pas de moment prévenant le moment psychotique. Le vampire releva le fait que j'étais bien renseigné, je poursuivis en nommant son prénom à voix haute. Je lui appris qu'il s’appelait Sean et que c'était mon frère jumeau.

Je lui avouais l'une de mes plus grandes peurs depuis ma venue à la Nouvelle Orléans. En fait, je ne l'avais dis à personne avant Klaus. Même mes amis du passé ne l'avait appris que par mon ex. J'expliquais alors à l'originel que je n'étais venue que pour comprendre ce qui s'était passé avec Sean.

Au final, je continuais de vivre à la Nouvelle Orléans, sentant se rapprocher les démons de Sean. Mon oncle était enfin revenu en ville, ça faisait presque un an que nous n'avions pas parlé. Il semblait évident qu'il m'évitait coûte que coûte. Mes trous noirs et mes confusions commençaient à me prendre à la gorge. Allais-je avoir le même destin funeste que mon jumeau ?

Depuis lors, un mois de plus était passé et ma vie avait évolué par la même occasion. J'avais de plus en plus de mal à prétendre que je n'avais pas de sentiment pour Klaus Mikaelson. Pourtant, je ne lui menais pas une vie facile pour autant. Cela ne m'empêchait pas d'être proche de lui et de vouloir lui montrer à lui-même qui il était réellement. Il pouvait se comporter en monstre, nous savions tous deux qui il était vraiment. Hayley est devenue une amie proche alors que le début de notre relation a été plus qu'électrique. Doucement mais surement, je me fais une place dans un monde auquel je ne semble pas appartenir. Mais qu'importe, je ne suis pas du genre regardante. J'accepte tout le monde tel qu'il est au plus profond de lui, j'espérais en retour que l'on ne me mette pas à l'écart. Je me suis aussi rapprochée de l'un de mes collègues. Nous sommes devenus comme des miroirs l'un pour l'autre.

Je suis toujours aussi active quand à la recherche de ce qui est arrivé à mon jumeau. Rien n'y personne ne m’empêchera d'obtenir mes réponses. Klaus lui-même ne pourra pas me défendre de ne pas mettre ma vie en danger pour les réponses que j'attends depuis si longtemps.


Et vous ?

Prénom ou pseudo :(c)Anaïs
Age :20 ans
Comment avez-vous connu le forum ? My friend is Google
Votre avis ? J'adore             
Le mot de la fin :           



Dernière édition par Camille B. O' Connell le Jeu 31 Juil - 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 17:49

Alors tout bonnement... Wooah !
Ta fiche est vraiment très complète : je ne vois que de petites fautes, parfois il y a des répétitions mais ton écrit est vraiment de qualité ! Je serais ravie si tu devenais notre Camille ^^
Je vais par contre te demander de continuer ton histoire pour qu'elle colle au contexte du fow' s'il te plait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 18:42

Je vais la continuer, elle n'est pas fini Smile
En même temps je n'arrête pas de regarder avec des ami the originals toujours en plusieurs fois  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 18:57

Aaaah ok ok ! Désolée Razz Alors bon courage ! Mais penses aussi à mettre la mention "En cours" ou "Terminé" pour éviter les confusions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 19:01

Je vais le faire de suite  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 19:06

Merci Smile Bonne continuation pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire

Messages : 285
En ville depuis : 06/08/2013
Copyright : Metaphor


Carte d'identité
Age : 1000 ans passés
Age d'apparence: 19 ans

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 19:27

C'est génial que tu te sois inscrite ! J'ai fais un appel à tous les membres pour savoir qui reste (comme ça, c'est plus simple que de faire au cas par cas), du coup j'ai laissé jusqu'au 9 août comme délai de réponse. Passé ce délai, plusieurs solutions sont envisageables : soit l'autre Camille n'a pas répondu et dans ce cas le rôle te revient de droit, soit elle y a répondu et dans ce cas nous choisirons la meilleure fiche en discussion avec l'équipe. J'espère que tu trouveras ces solutions justes pour tout le monde, je fais de mon mieux en tout cas pour que ça le soit ^^
Comme cela, ça laisse 10 jours à tous les membres de prendre leur décision ou de prendre le temps de nous répondre, et ça nous permet à nous d'avancer sur le forum. J'espère l'ouvrir officiellement très très vite Smile

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
I'm more to you. My heart broke thinking I would never see you again. It's always been me. Not Finn, not Elijah, not Kol, me. I loved you through everything and you don't even care. You want your family? Here`s your family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-originals.forumactif.org

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 19:41

Voilà je pense avoir terminée  
Oui je comprends et je trouve cela juste  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 19:51

Personnellement, je pense pas que tu ais finie : il manque, toujours selon moi, un bout d'histoire car tu n'as pas encore rattrapé le contexte du forum. Après j'ai quelques doutes car ça fait quelques temps que j'ai regardé la série : je la revisionne pour le plaisir et pouvoir aider au contexte aussi.
Donc je serais d'avis d'attendre l'opinion de Rebekah ainsi que de Klaus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Jeu 31 Juil - 20:04

Je dois avouer que je regarder la série mais peux faire des recherches encore si il le faut dite moi quoi ...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Ven 1 Aoû - 7:27

Déjà, il y a une chose dont tu n'as pas parlé : Marcel. Je pense comme toi que Camille a un faible pour Klaus mais aussi pour Marcel et il faut que tu en parles parce que, selon moi, c'est important Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Ven 1 Aoû - 15:47

Je pense que je peux dire ça je vais essayer de trouver ou je peux le mettre, mais je la vois plus aimer Marcel comme son frère de coeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire

Messages : 285
En ville depuis : 06/08/2013
Copyright : Metaphor


Carte d'identité
Age : 1000 ans passés
Age d'apparence: 19 ans

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Ven 1 Aoû - 15:49

Petite question, as-tu vu l'intégrale de la série ? Juste pas qu'on te spoile si tu ne l'as pas vu !

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
I'm more to you. My heart broke thinking I would never see you again. It's always been me. Not Finn, not Elijah, not Kol, me. I loved you through everything and you don't even care. You want your family? Here`s your family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-originals.forumactif.org
loup garou

Messages : 76
En ville depuis : 02/03/2014
Copyright : beauty <3


Carte d'identité
Age : 22 ans
Age d'apparence:

MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Ven 1 Aoû - 16:05

Bah le truc, c'est que si tu as pas vu la série, tu peux pas trop comprendre... Mais au début de la série, il y a quand même un truc entre eux deux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9
En ville depuis : 31/07/2014
Copyright : (c)Anaïs (avatar)


MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   Ven 1 Aoû - 19:35

Oui je sais qu'il y a quelque chose entre eux ... Mais je sais plus ou le mettre xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 

♕Camille B. O'Connell ♕ « will you stay just a little longer ?» ♕ Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camille O'Connell - Humaine (libre)
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The originals :: Welcome to New Orleans :: Demandes de séjour-